memoQ blog

Post-édition d'une traduction automatique: choses à savoir et outils à utiliser

memoQ
memoQ - 05/10/2021

5 minute read

Les moteurs de traduction automatique (TA) ont fait de tels progrès au cours des dernières années qu'ils présentent désormais un réel intérêt pour les traducteurs professionnels. Un moteur de traduction automatique peut vous permettre de gagner un temps précieux en produisant des traductions issues de son algorithme.

Il n'est donc pas étonnant qu'un nouveau flux de travail ait été pensé pour la traduction automatique, et qu'une nouvelle activité appelée «post-édition de traduction automatique» ait fait son apparition. Aujourd'hui, de nombreux traducteurs et fournisseurs de services langagiers se sont d'ailleurs spécialisés dans cette approche hybride. Dans ce flux de travail, un texte prétraduit (le plus souvent fourni par un chef de projet d'une agence de traduction) est relu et édité par un linguiste.

Dans la section suivante, nous allons vous proposer quelques conseils pour la post-édition de traductions automatiques, et vous présenter des situations où cette approche peut se révéler particulièrement utile. Mais si vous préférez découvrir sans attendre les nouvelles fonctionnalités de memoQ 9.9 en matière de traduction automatique, vous pouvez ignorer cette section et passer à la suivante.

Post-édition d'une traduction automatique: de quoi s'agit-il?

Comme son nom l'indique, la post-édition d'une traduction automatique correspond au travail de relecture et d'édition réalisé par un linguiste sur un document dont la traduction a été générée automatiquement. Aujourd'hui, des traducteurs et des fournisseurs de services langagiers du monde entier tirent parti de cette technologie, qui allie la rapidité de traitement de l'ordinateur à l'intelligence humaine.

L'avantage de cette méthode est qu'elle permet d'obtenir des traductions beaucoup plus rapidement qu'en utilisant exclusivement des ordinateurs ou uniquement un traducteur «humain» dans le cas de certains documents. Bien évidemment, tous les types de documents ne se prêtent pas à cette méthode. Dans certains domaines (tels que les sciences de la vie), l'utilisation exclusive d'une traduction automatique pourrait même être dangereuse. Il est également important de rappeler qu'un niveau minimum d'édition est toujours requis avec un texte traduit automatiquement. Les ordinateurs peuvent produire d'excellents résultats avec la traduction de segments individuels, mais leurs algorithmes ne sont pas encore assez intelligents afin d'analyser le contexte global et choisir les termes les plus pertinents pour un segment donné.

Voyons certaines situations où la post-édition de traductions automatiques peut s'avérer payante.

Comment réussir la post-édition d'une traduction automatique?

Plusieurs actions vous permettront d'obtenir les meilleurs résultats lors de la post-édition d'une traduction automatique. Tout d'abord, gardez à l'esprit que tous les textes ne s'y prêtent pas. Nous vous déconseillons de recourir à une traduction automatique pour les documents suivants et, si vous le faites, veillez à éditer à plusieurs reprises et avec la plus grande attention les traductions obtenues :

  • Textes publicitaires ou marketing : ces documents s'adressent au plus grand nombre et contiennent souvent des notions humoristiques ou des références culturelles. Les moteurs de traduction automatique ne disposent pas (encore!) de l'expérience et du contexte culturel et social dont jouit un être humain, et ces plaisanteries et jeux de mots sont souvent perdus lors d'une traduction automatique.
  • Textes exigeant une expertise dans un domaine spécifique (médical, juridique ou technique, par exemple).
  • Chaînes d'interface utilisateur : la traduction de ces éléments étant étroitement liée au contexte, vous devrez avoir accès à l'ensemble de l'interface pour choisir les bons termes.

De nombreux autres types de textes (publications de blog, articles, textes informels) se prêteront toutefois parfaitement à une traduction automatique. La post-édition de ces traductions est généralement simple et rapide, ce qui pourra vous faire gagner du temps et économiser de précieuses ressources.

Post-édition d'une traduction automatique: nos meilleurs conseils

  1. Assurez-vous que le texte source est adapté autant que possible à une traduction automatique.
    Si besoin, apportez-y quelques améliorations ou reformulations afin de faciliter son traitement par un moteur de traduction automatique. Toutefois, veillez à ne pas altérer le sens du message ou à supprimer des informations.

  2. Trouvez la juste quantité d'édition nécessaire.
    La vitesse est l'un des principaux avantages de la post-édition de traductions automatiques. Si vous vous rendez compte que vos corrections relèvent plus de préférences personnelles que d'une réelle nécessité, le recours à une traduction automatique n'est sans doute pas judicieux, et il sera probablement plus efficace de traduire votre projet sans y recourir.

  3. Choisissez le moteur le mieux adapté au projet.
    memoQ prend en charge de très nombreux moteurs de traduction automatique. Certains sont intégrés au programme, d'autres peuvent être ajoutés manuellement. Avant chaque nouveau projet de traduction, nous vous suggérons de faire quelques
    recherches afin d'identifier le meilleur moteur pour le texte que vous allez traduire.

  4. N'éditez pas une traduction automatique comme une traduction humaine.
    Lors de l'édition d'un texte produit par un traducteur humain, les erreurs à rechercher sont le plus souvent d'ordre grammatical (conjugaisons ou accords sujet-verbe) ou des fautes de frappe. Avec une traduction automatique, les erreurs sont généralement contextuelles. Il vous faudra donc vous assurer que tous les segments sont traduits correctement dans le contexte global du document.

 

memoQ 9.9 ouvre de nouveaux horizons en matière de traduction automatique

Que vous souhaitiez intégrer la traduction automatique à vos activités, ou que vous réalisiez des post-éditions pour le compte d'un fournisseur de services langagiers, nous espérons que vous apprécierez les nouvelles fonctionnalités de memoQ 9.9. Elles ont été conçues pour simplifier l'usage de la traduction automatique.

Les rapports de progression indiquent désormais les segments traduits automatiquement

Dans un projet memoQ, vous pouvez générer des statistiques détaillant le nombre de mots, de segments ou de caractères d'un document spécifique ou d'un projet entier. Jusqu'à présent, les traductions automatiques étaient exclues de ces statistiques. Mais avec la version 9.9 du programme, nous avons ajouté une ligne indiquant le nombre de segments traduits automatiquement, pour que vous sachiez exactement l'origine des propositions qui vous sont faites.

Plugins de TA: nouvelle prise en charge de XL8, mise à jour pour TexTra

En plus d'une mise à jour du plugin TexTra, nous avons ajouté un nouveau plugin de traduction automatique, XL8, qui peut être chargé et utilisé manuellement dans memoQ. XL8 est un puissant moteur de traduction automatique par intelligence artificielle conçu pour simplifier les travaux de traduction, notamment dans les domaines des médias et du divertissement.

«Basé sur des solutions Skroll, XL8 fait sauter les barrières entre les langues en appliquant une traduction automatique neuronale à des contenus texte, audio et vidéo, etc. XL8 identifie automatiquement les langues, vérifie la qualité des traductions produites, apprend des traductions passées et analyse les contenus à traduire pour un traitement rapide, simplifié et transparent. » (Source : XL8.ai)

Le package signé de ce plugin est disponible au téléchargement ici.

Si vous avez recours à la traduction automatique dans le cadre de votre travail, memoQ 9.9 est fait pour vous! Téléchargez-le sans plus attendre pour bénéficier de toutes ses fonctionnalités et révolutionner vos travaux de post-édition.

Téléchargez memoQ 9.9 maintenant!

memoQ

memoQ

memoQ is among the world's leading translation management systems. The favorite computer-assisted translation tool of many translators around the globe.

Browse all posts